La Péchot-Bourdon (Vincent)

 

La locomotive Péchot-Bourdon

 

Historique

 

Le système Péchot, du nom du colonel Prosper Péchot de l'armée française qui fut à son origine, est un ensemble de voies ferrées et de matériel roulant de campagne. L'ingénieur Charles Bourdon étudia la locomotive et de nombreux aspects techniques.

 

 

Le Colonel Prosper Péchot               Charles Bourdon

 

Mis au point en collaboration avec la société Decauville en 1888, il fut très largement utilisé lors de la Première Guerre Mondiale. Certains aspects en furent repris lors de l'établissement de la Ligne Maginot.

Cette locomotive devait être celle de référence. Elle est de type double Fairlie (020 + 020), avec un centre de gravité très bas. Cette machine comporte une chaudière double à foyer central, et donc deux cheminées, ce qui n'était pas pratique près du front : les artilleurs ennemis avaient une cible parfaitement localisée.

Un grand nombre de locomotives Péchot-Bourdon ont été construites en France par les firmes Franco-belge (prototype), Five Lille et Cail en 1890.

En 1916, devant la nécessité de disposer d'engins pour l'artillerie, on passa une commande de 270 engins répartie entre les firmes Baldwin aux États-Unis et North British Locomotives de Glasgow en Ecosse.

Au total, 356 engins auraient été construits. À l'heure actuelle, seulement deux machines sont préservées à l'étranger, une à Dresde et une autre en Serbie, ce qui peut s'expliquer étant donné la particularité des machines, n'encourageant pas les industriels de l'époque à s'en resservir.

Les Allemands disposaient eux aussi de locomotives doubles, appelées Zwillings Loks (locomotives jumelles), composées de deux locomotives 030 accouplées dos à dos. Construites par plusieurs grands constructeurs allemands, elles furent livrées aux chemins de fer de campagne allemands.

 

 

Petite illustration

 

 

 

La mise en place des voies pendant la première guerre mondiale

 

 

 

 

 

 

 

Il en reste quelques unes en Europe, on les compte sur les doigts d’une seule main,voici celle qui se trouve en Serbie

 

 

 

 

 

La Péchot – Bourdon

 

de Vincent BERTHAUT

 

au 1/25ème

 

En voici quelques photos

 

 

Elle avance ou elle recule ?...

 

 

 

Les wagons ont été réalisés au club par Michel GAGNE de la section mécanique

 

 

 

Bravo !...Vincent pour ce petit train historique

 

 

 

 


Réagir


CAPTCHA